Finances home

La transformation numérique de la fonction RH passe, tout d’abord, par la trans-formation numérique de la fonction RH

La transformation numérique de la fonction RH passe, tout d’abord, par la trans-formation numérique de la fonction RH, elle-même, dans ses différents processus: recrutement, formation, rémunération, gestion des compétences… Dans une première approche, elle peut donc être définie comme l’utilisation du potentiel offert par le numérique, au travers de différentes solutions numériques RH1 (déjà existantes sur le marché ou à développer) pour: 

  • enrichir la manière de réaliser des tâches ou des processus RH. Le développement et surtout la démocratisation de la simulation virtuelle dans la formation et le recrutement permet, par exemple, d’offrir de nouveaux types de formation (toujours plus proches de la réalité), ainsi que de nouvelles possibilités pour valoriser la marque employeur d’une entreprise (visite virtuelle des locaux, présentation de savoir-faire industriels…);
  • transformer la manière de réaliser des tâches ou des processus RH. L’utilisation des réseaux sociaux a transformé la manière de sourcer les candidat en rajoutant un ensemble de canaux de communication pour trouver et contacter des candidats potentiels. Ils sont complémentaires des méthodes de sourcing plus traditionnelles (relations école, salon…) et sont devenus depuis plusieurs années incontournables;
  • automatiser la manière de réaliser des tâches ou des processus RH. Le RPA (Robotic Process Automation) permet d’automatiser un certain nombre de tâches au niveau du processus d’accueil et d’intégration des collaborateurs grâce à l’utilisation d’algorithmes qui vont lancer automatiquement des tâches à réaliser, comme pré-remplir des documents administratifs, lancer la création de comptes e-mails, proposer des modules e-learning à suivre pour se former.

Dans cette perspective, la transformation numérique RH se concrétise par la mise en œuvre d’une ou plusieurs solutions sur des différents processus RH. Ces solutions sont portées par des projets numériques RH. On peut donc représenter cette trans-formation numérique de la fonction RH par un portefeuille de projets numériques RH, à des stades de mise en œuvre plus ou moins avancés, et comportant chacun, l’utilisation d’une ou plusieurs solutions numériques RH.

La transformation numérique de la fonction RH peut être considérée d’une manière plus globale. Dans une seconde acception, plus large et englobant la première, la digitalisation du management des ressources humaines correspond à la mise en place d’un ensemble de réponses, numérisées ou non, pour permettre aux services en charge de la gestion des ressources humaines de répondre aux enjeux de la transformation numé-rique d’une entreprise, en réponse à l’évolution des besoins de ses clients internes et externes. La transformation numérique RH comprend dans ce cas deux axes:

  • La transformation ou l’évolution de la fonction RH elle-même, dans ses différents processus par l’intégration du potentiel offert par le numérique. C’est la perspective évoquée précédemment.
  • L’accompagnement, par le service RH, de la transformation de l’entreprise en intégrant ou non des solutions numériques RH. Le service RH joue dans son cas son rôle d’«architecte du social ». Ce dernier axe en comporte lui-même plusieurs:
    − L’accompagnement de la transformation des métiers, des compétences, des rôles, des postures, des carrières. Les métiers et les compétences connaissent actuellement une évolution rapide et sans précédent. Une étude conduite par le HRM Digital Lab de l’IMT-BS1, a montré en 2016 que 86 % des répondants, sur un échantillon représentatif de 1002 salariés interrogés, estiment aujourd’hui que leur métier a été transformé par le numérique. La même étude conduite en 2018 a révélé que ce pourcentage dépassait les 90 % deux ans plus tard.− L’accompagnement de la transformation des modes d’organisation du travail. La mise en place du télétravail est un autre exemple d’une réponse, partiellement numérisée, à une évolution des attentes des salariés et des managers en termes d’organisation du travail.
    − L’accompagnement à l’évolution des modes de management. Le support que peut apporter la fonction RH aux managers d’une entreprise dans l’évolution des modes de management pour favoriser la créativité, l’innovation est un exemple de réponse non numérisée à la digitalisation d’une entreprise.
    − L’accompagnement d’actions de conduite du changement. Les connaissances et pratiques de travail de certains services RH, dans les domaines de la communication et la formation, peuvent les amener à contribuer à l’accompagnement du changement dans des projets numériques non liés au domaine RH (mise en place ou évolution d’un système d’information dans sa globalité, évolution des modes de gestion de la relation client, évolution des modes de production…).

Dans cette perspective, la transformation numérique du management des ressources humaines se concrétise par la mise en œuvre de projets RH, intégrant ou non des solutions numériques, pour transformer la fonction RH elle-même et/ou accom-pagner les transformations numériques de l’entreprise.

L’enjeu n’est plus de réfréchir au numérique, lors de sa mise en œuvre, unique-ment d’un point de vue technique. Il faut prendre en compte toutes les transformations potentielles qu’il peut induire. Ces transformations peuvent constituer autant de freins et facteurs à l’utilisation et l’appropriation par l’ensemble des utilisateurs concernés (professionnels RH, managers, collaborateurs, prestataires…). Pour vous en convaincre, il vous suffit de repenser à une montée de version d’un de vos logiciels favoris (votre messagerie professionnelle/privée, un logiciel de bureau-tique (Word, Excel, PowerPoint), une application grand public (Google, Youtube, Amazon…)) et des minutes que vous avez perdues à chercher une fonction, un bouton, un raccourci dont vous aviez l’habitude. Dans ce cas, les impacts se limitent à quelques minutes de votre temps. Avec des solutions RH transforma-tives, les impacts sont plus nombreux et plus importants

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *